Maxime Jegat - Reporter photographe

29 août 2010

www.maximejegat.com

Voilà, mon nouveau site est en ligne. Vous pouvez y accéder en cliquant ici ou sur le logo ci-dessous. Vous y trouverez mon portfolio et mon blog.

logo

Ce blog ne sera donc plus actualisé. Mettez à jours vos favoris et vos agrégateurs de flux RSS. "mjphotos.canalblog.com" reste malgré tout en ligne si vous voulez lire ou relire mes précédents posts.

A tout de suite sur maximejegat.com

Posté par maximejegat à 18:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


17 août 2010

What's up doc ?

De retour de vacances, voici quelques nouvelles en vrac:

1/ Une mauvaise, ou plutôt une pas bonne pour commencer. Comme je m'y attendais un petit peu, je n'ai pas été embauché par le journal pour lequel je suis pigiste depuis plus de 3 ans.
Je m'explique. Le groupe de presse auquel appartient mon journal a été racheté, une clause de cession s'est logiquement ouverte. Deux confrères ont profité de cette clause pour mettre les voiles. Avec deux départs, l'espoir de voir un de ces postes remplacé est né. Étant le seul pigiste professionnel, j'avais légitimement espéré pouvoir être embauché... Et ben non...

Sommes-nous "une profession du passé" pour paraphraser le patron d'un grand groupe de presse? Avons-nous scié la branche sur laquelle nous étions assis? Sommes-nous qu'une bande d'emmerdeurs payés une fortune pour faire clic-clac? Ne sommes nous que des presses-boutons affublés de boitiers à 5000€ qui de toute façon font de bonnes photos? Qui n'a pas entendu un jour ces stéréotypes? Malheureusement comme tous les préjugés, il y a souvent du vrai, un peu...
La crise du photojournalisme vient d'atteindre un des derniers bastions de la profession: les staff des journaux... En 2000, il y avait 12 photographes à la rédaction pour laquelle je travaille, aujourd'hui mes collègues ne sont plus cinq. Soit une baisse des effectifs de l'ordre de 60%...
D'où vient le problème: nous pratiquons la photo de presse depuis 50-60 ans de la même façon. Certes, les évolutions technologiques ont apporté un grand confort de travail mais fondamentalement c'est le même job (aller sur le terrain, shooter, rentrer, traiter, envoyer). Nous n'avons pas évolué. De plus, tous les photographes produisent le même type de photos. On peut observer une uniformisation de l'esthétique de la photo de presse en particulier dans le domaine du sport...

Alors pourquoi payer un mec et l'envoyer à l'autre bout du pays si on peut acheter une aussi bonne photo, voire même meilleure pour 50€ sur Maxppp ou en récupérer une sur le fil AFP puisqu'on y est abonné...

Je n'ai évidemment pas la solution, il n'en existe pas. Pas une solution miracle qui sortirait la profession de la galère. Il existe en revanche différentes solutions pour qu'un service photo ne meure pas définitivement: l'édition, le tirage d'art, l'utilisation des archives, le blogging pour diffuser des photos non parues ou contextualiser et raconter les coulisses, l'animation communautaire via les réseaux sociaux (la photo est une passion pour des milliers de personnes toujours avides de conseils et d'échanges), la diversification avec le multimédia (vidéo, son, visite virtuelle...). A nous d'évoluer avant de mourir.

2/ Pour accompagner cette nécessaire mutation professionnelle, je travaille actuellement sur mon nouveau site web. N'étant ni webmaster, ni webdesigner, je me suis tourné vers Wordpress le tout accompagné d'un thème minimaliste de chez Graph Paper Press. L'objectif est de réunir sous une même adresse mon site vitrine et mon blog. Je bricole encore dessus, mais j'espère que ce sera prêt dans les prochaines semaines. Rendez vous sur ce blog et sur twitter pour le lancement officiel ;)

3/ Autre nouvelle liée aux précédentes, c'est la naissance il y a quelques semaines de Framework, le blog du service photo du Los Angeles Times. Je vous encourage vivement à visiter régulièrement ce blog bien foutu et très intéressant. Vous comprendrez alors où j'ai piqué quelques idées développées plus haut.

Posté par maximejegat à 18:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

23 juillet 2010

Guy walks across America

Pour commencer le week-end voici une petite vidéo que je trouve très sympa. Tant sur la réalisation que sur l'idée de base: capturer en stop motion la traversée pédestre des Etats-Unis.

Réalisée par une bande de potes qui a sillonné les EU en camping car pendant deux semaines, cette vidéo est un stop motion (animation image par image qui donne un rendu saccadé) entièrement réalisé avec un 5d mark II, un 24-70mm, du ruban adhésif et un décamètre... Pour voir comment ils s'y sont pris, visionner plutôt cette vidéo sur les coulisses de l'aventure:

Ça donne des idées...

Posté par maximejegat à 19:55 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

15 juillet 2010

Sprint en stopmotion

La semaine dernière, j'ai couvert la dernière journée du championnat de France d'athlétisme à Valence dans la Drôme. Chaude et rude journée bien chargée. J'ai du faire 750 photos en 6 heures et en regardant a posteriori l'ensemble de la production j'ai décidé de faire ça:

Finale du 200m au championnat de France d'athlétisme from Maxime JEGAT on Vimeo.

Je n'ai malheureusement pas capturé moi-même le son avec mon zoom H2 parce j'étais trop occupé à prendre des photos. J'ai donc emprunté la bande son sur une vidéo amateur sur youtube. Je sais, c'est mal.

Posté par maximejegat à 20:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 juillet 2010

From the field

Vu et lu sur le site dslrnewsshooter.com, le témoignage de Leon Neal, photographe pour l'AFP au Royaume-Uni et qui a couvert le festival musical de Glastonbury en photo et en vidéo.

Lisez ici son témoignage en VO et pour la VF, c'est par (la traduction automatique n'est pas top mais ça permet de comprendre l'essentiel).

Voici le résultat (le montage est basique mais ça fonctionne quand même):

Le point de vue de Leon Neal est intéressant pour plusieurs raisons: il produit une vidéo sympa à défaut d'être exceptionnelle (il en a totalement conscience) sans gros moyens. Il a juste ajouté un Zacuto Z finder pour faciliter la visée en mode vidéo et améliorer la stabilité. Préférant voyager léger, il ne s'est pas équipé d'un trépied ou d'un shoulder-rig car même si ces outils sont intéressants, ils restent très encombrants et peu, voire pas compatibles avec la prise de vue photo classique.

A mon avis, il aurait été plus judicieux de la part de Leon Neal de faire un montage des photos prises pendant le festival avec une ambiance sonore. Le tout entrecoupé de quelques séquences vidéos pour apporter le mouvement et casser le rythme et surtout pour apporter des infos que la photo n'apporte pas (ex: la séquence dans la "silent disco").

Belle et "courageuse" initiative de Leon Neal qui essaie et se forge ainsi sa propre opinion sur l'intérêt et la faisabilité de la vidéo en reportage avec un boîter photo.

Posté par maximejegat à 17:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


09 juillet 2010

"Sortir du cadre", l'ebook

Gérald Holubowicz, photographe basé à New York, vient de publier un ebook rassemblant l'ensemble de ses réflexions et autres pistes à creuser pour sortir le photojournalisme du marasme ambiant.

L'ebook est à télécharger ici, mais vous pouvez aussi le consulter via l'interface ci dessous:

Posté par maximejegat à 19:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 juillet 2010

Photos de mariage

Parce que c'est arrivé à tout le monde de faire des photos de mariages pour vivre ou pour dépanner des amis désargentés, voici une petite vidéo qui devrait vous faire au moins sourire:

Posté par maximejegat à 20:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Quand je serai grand, je serai JRI

Lu dans le n°41 (juillet-aout 2010) de "Images magazine" six témoignages de reporters photographes sur le thème: "être photojournaliste aujourd'hui". Parmi ces interviews, deux m'ont plus particulièrement intéressé.

Tout d'abord, les propos de Olivier Laban-Mattei. Je connais un peu le travail de ce talentueux reporter récompensé à plusieurs reprises. Dès le début de l'article, j'apprends qu'il vient de quitter l'AFP, pour qui il a bossé pendant 10 ans. Première info intéressante. Pourquoi un photographe staff de l'AFP qui couvre l'actu internationale quitte cette prestigieuse agence ? "Je ne veux plus d'une autorité qui me dise quoi faire, avoir à demander l'autorisation pour partir. Je veux pouvoir rester sur place autant que nécessaire", justifie Olivier Laban-Mattei. Ça peut paraître dingue, mais je comprends la démarche.

Deuxième question, qu'est-ce qu'il va faire dorénavant? Et c'est là que ça devient très intéressant. Du moins de mon point de vue. "Je sais que ça va être difficile, mais j'ai confiance, j'ai des projets, comme de m'associer avec deux amis qui ont une société de production. Vivre à Bruxelles et travailler sur le sujet Wallon-Flamand que je couvrirai en vidéo mais sous forme d'une véritable enquête, pas de clips Web qui, pour moi, sont juste des images animées ..."

Au moment où je me pose de plus en plus de questions sur ma pratique photographique (le news en PQR), et à l'heure où je pense faire évoluer cette même pratique vers le multimédia (slideshow sonore, webdoc, pano interactif, vidéo ...), je trouve rassurants ces propos de M.Laban-Mattei.

Le deuxième entretien qui me conforte dans cette orientation est celui de Cédric Gerbehaye. Le photographe de l'agence VU vient de réaliser un bon webdoc consacré au conflit qui secoue la République démocratique du Congo: "Parce qu'aucun média ne s'intéressait à ce conflit, nous avons décidé avec MSF (NDLR: médecins sans frontières), de créer un site internet et de faire un web documentaire qui donne la parole aux Kivutiens. Traduit en sept langues, il a été vu par plus de 300.000 personnes".

Vous rendez-vous compte ? Un sujet n'intéressant  pas les médias a été vu par plus de 300.000 personnes. Et ces 300.000 personnes ont fait le choix délibéré de voir tout ou partie de ce webdoc. Il n'était pas inséré entre deux reportages conso et people dans un magazine avec en Une un sujet pour faire rêver les lecteurs. 300.000 personnes ont fait le choix conscient de visionner un webdoc consacrée au RDC... C'est extrêmement encourageant pour tous les reporters, enquêteurs et autres conteurs d'histoires vraies.
La force de ce webdoc, en plus d'être "universel", car disponible en 7 langues, est sa pérennité. Aujourd'hui encore, plusieurs semaines après sa mise en ligne (le 10 juin 2010), ce webdoc est toujours consultable et j'espère qu'il le restera un bon moment encore. Là où la durée de vie d'un journal n'excède pas quelques heures et où un magazine ne dure que 2-3 jours, la vraie force du multimédia online est cette durée dans le temps. Mais ce n'est pas la seule: "Certains voient dans le Web-documentaire une solution à la situation (NDLR: la crise du photojournalisme). Pour moi c'est une évolution car la fusion des différents médias permet de servir un propos", précise Cédric Gerbehaye. No comment, rien à rajouter...

A ces arguments, certains "grincheux" expliquent que si l'avenir du photojournalisme est de faire de la vidéo (même avec un boîtier photo) ce n'est plus de la photo. C'est vrai.
Mais, l'avenir n'est-il pas à l'émergence de JRI (journaliste reporter d'images) au sens premier du terme? Pas un JRI façon TF1 ou France Télévision qui est un journaliste cameraman. Mais un journaliste allant sur le terrain et ramenant des images fixes, animées, interactives (et pourquoi pas les trois en même temps) en fonction du sujet, de l'angle et du support...

Au lycée, j'avais une option audiovisuelle. On y apprenait la photo, le tirage argentique ainsi que la prise de vue et le montage vidéo. A l'époque, je détestais la photo et ne jurais que par la vidéo, le cinéma. Après mures réflexions, je me suis orienté vers le journalisme avec pour objectif de devenir JRI pour la télévision. En école de journalisme, j'ai découvert au cours d'un atelier télé que faire du TF1 ce n'était pas ma tasse de thé.
Mais j'aimais bien tourner des plans vidéo, toucher au montage, peaufiner un son. Et comme il fallait choisir une spécialité en deuxième année, j'ai opté pour la presse écrite avec l'objectif de passer pro dans la photo de presse. Bref, ce petit aparté à caractère autobiographique me permet juste de dire que l'émergence d'une nouvelle race de JRI va me permettre peut-être de faire de la photo, de la vidéo, du montage, du son, de tripatouiller un peu de code (HTML, CSS, XML...) pour produire de bons reportages vus, lus et entendus par 300.000 personnes (voire plus...) ;)

Bien sûr, ce n'est pas facile. Il me faut acquérir de nouvelles compétences, il faut aussi que les médias achètent, diffusent ce genre de productions. Bref, tout est à faire en France. Aux Etats-Unis, mais aussi au Canada, les productions multimédias fleurissent un peu partout. Tout les journaux travaillent dans ce sens alors que la crise dans la presse outre-atlantique est bien pire que chez nous (1797 emplois supprimés aux EU dans la presse écrite en mai-juin 2010). A titre personnel, j'ai fait quelques propositions à ma rédaction en chef. Ils se sont montré très intéressés et m'ont acheté un de mes projets (j'y reviendrai plus tard). Si les lecteurs, visionneurs et la pub sont au rendez vous, ce premier projet pourrait être le début d'une longue série... Sur ces bonnes paroles, je retourne m'autoformer.

NB: dans la revue Images Magazine, vous pourrez aussi lire des entretiens avec William Albert Allard, Andrea Star Reese, Justyna Mielnikiewicz et Gréoire Korganow

NB: chers confrères et collègues, je ne fais pas l'apologie du photojournaliste Shiva qui fait tout en même temps. Ce n'est pas possible et ce n'est pas souhaitable. Là n'est pas mon propos. Sur des sujets qui s'y prêtent et avec un peu de temps, on peut réaliser de jolies choses intéressantes à faire et à regarder... J'y reviendrai à nouveau plus tard.

Posté par maximejegat à 20:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 juin 2010

Brault et Bollendorff en interview

Vu chez Piw!'s (Progress in work) deux belles (tant sur le fond que sur la forme) interviews de Philippe Brault et de Samuel Bollendorff. Le premier est photographe et co-auteur avec David Dufresne du webdoc Prison Valley. Le second est lui aussi photographe et a réalisé entre autre "voyage au bout du charbon" et "l'obésité est-elle une fatalité ?". Jugez par vous même:

- interview de Philippe Brault

- interview de Samuel Bollendorff

NB: désolé, je n'ai pas réussi à importer les players. Il est temps que je réfléchisse à me doter d'un outil plus adapté que cette bonne vieille plateforme de blog...

Posté par maximejegat à 03:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 juin 2010

Panoreportage

latimespano

Voici 4 panoramas 360°x180° sur les Lakers qui viennent de remporter le titre de champion NBA. Le premier vous emmène au coeur des 65.000 fans venus applaudir les joueurs pendant la parade post titre.
Le second vous ouvre les portes de la salle de repétitions des Lakers Girls. Un troisième vous entraîne logiquement sur le parquet à deux pas de la raquette. Enfin le dernier de la série vous fait découvrir les vestiaires des joueurs pendant que les journalistes recueillent les impressions de Kobe Bryant à l'issu d'un match.
Le tout est signé par le photographe Bryan Chan du L.A.Times.
Interactif, ludique, immersif, informatif, ce genre de production est vraiment intéressant. Une version iPhone/iPad avec une navigation tactile doit être encore plus sympa.

Deux bémols au travail de Bryan Chan: l'absence de son et la faible interactivité. L'ambiance sonore participe à l'immersion et apporte des éléments d'infos en plus. Côté interactivité on pourrait ajouter une carte pour géolocaliser le pano, un mode d'emploi, des zones cliquables permettant d'ajouter de l'info en plus et pourquoi pas un diaporama avec des photos de la parade pour avoir plus d'info... Je fais le difficile, me direz vous. Pas faux, compte tenu que réalisé ces prises de vue dans des conditions de reportages n'est pas donné à tout le monde. En plus, le faire dans des conditions de news avec des deadlines proches n'arrange pas les choses non plus. Bref, chapeau l'artiste. Il me reste pas mal de boulot avant de pondre ce genre de réalisation.

Posté par maximejegat à 04:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]