_QBIskZhIpjcUW_z

Depuis le début de ma réflexion sur le webreportage, je me heurtais toujours à la même question: une fois que les contenus (photos, sons, textes, hyperliens, cartes, données statistiques, vidéos) récoltés et montés, qu'en fait-on ?

Si la production finale est une vidéo mêlant photos, sons et images animées, il est très facile d'intégrer un player dans un blog ou un site que l'on peut compléter avec un texte de présentation et une série de liens pour compléter la production et inciter le lecteur/spectateur à poursuivre vers d'autres sources.

Mais comment faire quand le sujet ne se prête qu'en parti à une vidéo et que les données complémentaires (cartes, graphiques, liens) sont aussi importants que le témoignage ou le reportage. Dans ce cas là, il faut passer par la création d'un objet multimédia. Une sorte de mini site dédié exclusivement au sujet traité.

N'étant ni webmaster, ni infographiste, j'étais à la recherche d'une solution simple répondant à ces problématiques. Je crois bien l'avoir trouvée avec Sprout Builder. Il s'agit un éditeur wysiwyg de widget. Au final on obtient un objet en flash exportable en deux clics sur un site, un blog, une page facebook et tout un tas d'autres outils très web 2.0. L'éditeur est certes entièrement en anglais mais s'avère très intuitif. Je m'y suis mis en début d'après midi et j'ai pondu le machin en lien ci dessus quelques heures plus tard.

Je dis machin, car comme vous l'avez vu c'est un peu du n'importe quoi. Il est vide de tout contenu. Avec cette expérience je voulais juste tester cet éditeur sur le plan formel. L'expérience fut riche d'enseignements. Tout est quasiment réalisable. Il faut tout d'abord choisir la taille du widget. On peut réaliser des bannières, des pop up mais aussi des choses bien plus grande comme ce que j'ai fait. C'est d'ailleurs trop grand pour être embedded sur ce blog (d'où le lien), Mais on peut y caser tout un tas de choses: des vidéos, des diaporamas, du son, du texte, des liens. Le tout est en flash ce qui a pour avantage d'être universel. C'est à dire que l'affichage du widget ne subit pas les différences entre les différents navigateur internet. Il suffit de posséder flash player ce qui est le cas de la grande majorité des internautes. Côté inconvénients, on trouve la lourdeur du téléchargement au lancement du widget et surtout les problèmes d'incompatibilités avec certains smart phones dont notamment l'iPhone (plus d'infos sur ces questions de flash ici et ).

Pour en revenir au fond (le plus important dans l'histoire), on peut très bien imaginer mettre une vidéo en lien principal (quand je dis vidéo, je parle d'un diaporama photos/sons/vidéos) et compléter cela avec d'autres vidéos/diaporamas, une carte intéractive, un making off, des données statistiques et des liens pour approfondir le sujet.

Un exemple concret est le web reportage réalisé par deux confrères des DNA. Vous remarquerez au passage que je me suis fortement inspiré, pour ne pas dire pomper, de cette production réalisée avec des bouts de ficelles en peu de temps (1 soirée de collecte et quelques jours de mises en formes). Voyez aussi ce webdoc consacré à la famine en Haïti (réalisé avant le tremblement de terre) édité avec sprout builder. Ce dernier webreportage est à mon sens extrêmement complet et très bien réalisé. On peut y passer 5 minutes comme 5 heures. Le tout en y étant actif et pas spectateurs passif comme devant une télévision.

Les mois à venir s'annonce intéressant. Sur le plan personnel, je compte m'offrir un enregistreur sonore genre zoom H2 et un boitier canon 1d mark IV. Je serai alors armé pour m'attaquer au web reportage. Et sur un plan plus général, je constate que le webreportage se propage doucement mais surement. Les techniques s'affinent et les outils se perfectionnent.

A ce propos, la maison de production Honkytonk va mettre à disposition Klynt: une "interactive editing suite" dédiée aux "new media content producers. It was developed in-house to help us create rich media stories to be distributed on the web." Tout un programme. J'ai hâte de voir ça et de connaitre les conditions d'utilisations (tarifs, etc...).