Il a fallu que j'en parle ici même, sur ce blog très influent lu par 7 personnes au moins, pour que les médias labs arrivent en force dans le petit monde de la presse en ligne française.

artewebdocC'est arte.tv qui a lancé en premier sa plateforme dédiée au webdocs. Logiquement, les (co)productions sont très orientées vidéo en raison du caractère télévisuel du groupe franco-allemand. Ce ne sont pas des novices dans la production de webdoc puisqu'ils avaient déjà commis "Gaza/Sderot, la vie malgré tout". Sur le même schéma du web feuilleton documentaire (fonctionnant par épisodes), Arte produit actuellement "la Havanne/Miami" et lancera prochainement le très attendu "Prison Valley".

Autre initiative récente émanant  d'un chaine TV, c'est le projet de France 5 "Portrait d'un nouveau monde". Là aussi c'est du web feuilleton documentaire. Pour l'instant pas de site ad-hoc chez France 5, mais on peut tout de même retrouver toutes les productions maisons sur leur site dédié aux documentaires (télé et web).

Aujourd'hui, même Canal Plus s'y met. Avec "Le challenge, le procès du pétrole en Amazonie", Canal Plus et Honkytonk reprennent le schéma du webdoc dont vous êtes le héros (utilisé sur "Voyage au bout du charbon"). Cette fois ci, l'enquête porte sur un désastre écologique en pleine forêt Amazonie. Originalité de cette production, le webdoc n'est ici qu'une sorte de teaser du "vrai" documentaire intitulé "une idée simple et révolutionnaire" diffusée le 3 mars prochain sur la chaine cryptée.

Toutes ces initiatives sont encourageantes mais ne me satisfont pas complètement. Ces productions sont certes très bonnes, mais sont aussi extrêmement chères. Un webdoc comme Prison Valley coûterait environ 200.000 euros et mobiliserait au total une quinzaine de personnes pendant plusieurs mois. La série en cours de France 5 Portrait d'un nouveau monde coûterait au final entre 400.000 et 450.000 € pour produire 24 reportages vidéos diffusés sur un site spécifique. Avec ces montants très élevés, il n'est pas étonnant de constater que ce sont des chaînes de télévision qui innovent le plus dans le domaine du webdoc. Habituées à produire des fictions et des documentaires télés au budget bien supérieur, ces chaines de télés sont rompues aux demandes de subventions du CNC et autres organismes d'aide à la création audiovisuel.

lemondefr02Pourtant le monde de la presse écrite bouge aussi, un peu. C'est de lemonde.fr qu'est venue la bonne surprise cette semaine. Avec une plateforme dédiée aux webdocumentaires (co)produits et/ou diffusés, lemonde.fr se dote d'un véritable outil dans la lignée de celui du NYT dont je parlais précédemment. Autant dire que je suis ravi de cette initiative. On y retrouve des vidéos, des diaporamas sonores, des articles multimédias, des infographies interactives, mais aussi une revue de presse spécialisée, des liens et toute une série de projets spéciaux. Tout n'est pas parfait, mais parions que cette plateforme va devenir rapidement un incontournable du french storytelling.